©2019 by SPECQUE. Proudly created with Wix.com

Planète capital(e)

August 1, 2018

Ca y est, nous y sommes ! Les commissions parlementaires commencent !

On sent que les eurodéputés ont soif d’apprendre et de débattre. Ils sont ravis, en partie car leur temps de parole sera bien plus conséquent qu’à la plénière de la veille.

 

 

 

Le temps du “si vous payez, vous pouvez polluer” est révolu


Après l’approbation de l’ordre du jour suit la présentation du commissaire Théo C., à la voix cassée. Il appuie sur le fait que ce n’est pas un règlement mais bien une proposition de règlement, ce qui signifie que les eurodéputés sont invités à modifier ce qui leur semble nécessaire.

 

Un rapide échange pour mettre au clair les dernières incompréhensions permet d’espérer par la suite de beaux débats sur la responsabilité environnementale. Cette commission ENVI(E) nous offre une première matinée vive et intéressante, axée juridique et entreprises.


Investir dans la planète ou dans l’économie ?

 

L’objectif principal ? Réparer l’environnement en lui-même, quand cela est possible, c’est-à-dire très rarement. Afin de l’atteindre, la solution favorisée serait d’utiliser le Fonds Européen pour la Réparation des Dommages Environnementaux (FERDE) à la place de l’argent issus des dommages et intérêts pour les entreprises.

 

Une idée que le représentant d’intérêt de BusinessEurope, Enzo R. ne partage pas. Selon lui, enlever les 40% issus des dommages et intérêts seraient une grosse erreur puisque ceci réduirait la capacité des entreprises à investir dans ce domaine. De son côté, le Bureau Européen de l’Environnement préconise le développement de la démocratie participative, avec le soutien de l’association BusinessEurope qui axe leur propos sur une augmentation de la sécurité juridique du texte.

 

Entre lanceurs d’alerte et alliances politiques

 

Le rapporteur Florian N. a tenu parler des lanceurs d’alerte qui, selon lui, méritent l’anonymat. Le groupe politique des Conservateurs et Réformistes Européens, suivi d’autres groupes politiques, n’a pas manqué d’attirer l’attention sur le cas des faux lanceurs d’alertes, qui ne méritent pas l’anonymat, ni un quelconque soutien d’image de leur entreprise.

 

L’après-midi fut dédiée à la lecture de la proposition de règlement et l’expression de chacun des eurodéputés, sans grandes vagues.

 

Certaines alliances se font déjà ressentir: par exemple au sujet de reporter la mise en application du règlement, les groupes politiques CRE, ALDE et PPE avec un soutien de l’ELDD et de l’ENL. Le bruit court que certains eurodéputés sociaux démocrates feraient partie de cette alliance...

 

“On ne peut plus attendre et contourner, il faut maintenant agir et montrer la voie en Europe au monde entier. Nous sommes les innovateurs.” - Florian N.

 

Zoé C.

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Our Recent Posts

Elle retire, elle se retire. Le texte se retire?

August 3, 2018

Implosion d’une partie du groupe politique social-démocrate

August 3, 2018

L’épopée des amendements

August 3, 2018

1/1
Please reload

Tags

Please reload