©2019 by SPECQUE. Proudly created with Wix.com

ENVI(S) : Un texte et une rencontre à mi-chemin

August 2, 2018

Qu’est-il arrivé au texte sur les migrants après deux jours de débats intenses sur la question ? Avec la liste des amendements de compromis, essayons de brosser le “squelette”, pour reprendre le mot de la commissaire Marianne, du texte. Une petite accroche est néanmoins à noter : les amendements de la CRE n’ont malheureusement pas été discutés à la suite d’un oubli.

 

 

Le texte concerne désormais la migration irrégulière et régulière

 

La rapporteure voulait réduire le texte à la migration régulière : le texte entend désormais l’ensemble des migrants réguliers et non réguliers. C’est précis sans l’être et c’est un amendement de compromis. Le rapport du Parlement européen entend désormais inviter la commission a légiféré dans le cadre d’un acte législatif sur la migration irrégulière.

 

À noter l’action de l’ADLE qui a tenté, désespérément, de recentrer le débat sur les migrants irréguliers qui sont déjà sur le territoire - et non les statuts et directives d’immigration.

 

Des prestations et la couverture maladie réduite

 

La commission est désormais invitée à réduire la liste très longue à seulement ce qui « est strictement nécessaire ». La commission a réduit la liste, mais inclut sans précision le soin à la santé mentale.

 

Le débat a donc été recentré sur des enjeux de santé. À l’extrême droite, qui ne s’est d’ailleurs pas chuchotée, l’ELDD a lancé des incantations et a invité les migrants en situation irrégulière à partir s'ils ne sont pas satisfaits des soins de santé offerts dans l’UE. Le parti partisan de quitter l’Union européenne voit dans les listes de soin (et autre liste du rapport) une longue liste qui ne sert absolument à rien. Le PPE, à noter a été particulièrement concret et pragmatique dans ses amendements.

 

Notons que les Verts se sont particulièrement distingués pendant le débat, à travers un de leurs eurodéputés qui a évoqué son passé de migrant et a vécu une expérience difficile lorsqu'il a fui le conflit dans son pays d'origine, suite à laquelle l'aide psychologique (soins de santé mentale) a été d'une grande importance.

 

On était parti sur une commission violente, avec une commissaire qui menaçait de retirer son texte : on finit sur un texte où rapporteure et commissaire se sont serrés la main, mis de côté leurs différences et ont cherché avec les eurodéputés des compromis.

 

Le texte est réduit, moins précis, mais surement plus consensuel entre les différentes positions : la gauche ayant accepté une réduction des prestations de santé, la droite ayant accepté que le texte concerne aussi les migrants en situation irrégulière. Le texte est plus simple, structuré, peut -être à l’excès et au centre.


 

Et dans la vraie vie ?

 

Aujourd’hui, en France, la loi asile et immigration a été adopté par l’Assemblée nationale. Elle prévoit notamment une réduction du droit de séjour pour soin provoquant notamment l’éloignement des structures de prévention contre le VIH pour certaines associations. Le débat est lancé.

 

Nicolas B.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Our Recent Posts

Elle retire, elle se retire. Le texte se retire?

August 3, 2018

Implosion d’une partie du groupe politique social-démocrate

August 3, 2018

L’épopée des amendements

August 3, 2018

1/1
Please reload

Tags

Please reload