• Actualité ENVI(S)

Elle retire, elle se retire. Le texte se retire?

On est proche d’un compromis, avec un texte balle au centre. Trop à droite pour la Commissaire qui a décidé de retirer son texte, pour la 2e fois. Aujourd’hui, l’avenir du texte se joue sur les compromis.

Plusieurs points dans les journées de mercredi à jeudi ont provoqué la Commissaire à plusieurs reprises. La GE a été hier jusqu’à accepter un système de réductions fiscales pour les cliniques privées. L’ADLE et le S&D voyaient de base un texte ambitieux, on arrive à un compromis vers le moins faisant.

Obligation de vaccinations des migrants

La goute d’eau a été les obligations de passer des examens de dépistage et des obligations de vaccinations pour les migrants intégrants à l’Union européenne, ce qui pour la Commissaire contre les instruments internationaux sur les droits fondamentaux. La Communication de la Commissaire parlait de l’accès à la vaccination comme un accès, mais pas une obligation.

Human Wright Watch a par ailleurs fait paraitre un communiqué impliquant qu’il n’est pas dans l'intérêt des États membres de proposer un dépistage unique à tous les migrants ; la prévalence des pathologies retrouvées différentes en fonction de leurs zones géographiques de départ et de transit et que cela reviendrait à bafouer le principe déontologique et médical de non-malfaisance »

Le retour des soins primaire

À l’inverse, la Commissaire a gagné un point contre la Rapporteure qui voulait limiter la couverture à des soins primaires. La Commission européenne Marianne a obtenu des « soins dont la nécessité est avérée par un professionnel de santé », ce qui pourrait inclure des soins, si hiérarchisation de soins, secondaires ou tertiaires.

Sauf que la Rapporteure voudrait ramener les soins primaires, ce qui a échaudé la Commissaire. Si les soins primaires repassaient, le texte aurait de grandes chances de ne pas passer, 6 partis ayant décidé de voter contre.

Il y a donc avis de tempête : si les amendements de compromis ne sont pas adoptés, le texte peut tomber, et ça se joue en peu de mots.

Nicolas B.

118 vues0 commentaire

©2019 by SPECQUE. Proudly created with Wix.com